T’échapper pour te retrouver

C’est le chaos dans ta petite tête, le vrai et tu ne peux pas le calmer. Tout bouge, ça n’arrête pas deux secondes pour te laisser le temps de respirer, pour te laisser le temps de voir le film au complet et de garder l’équilibre malgré les secousses. Tu respires, mais tu devras trouver un endroit pour le faire correctement, comme ton instinct te l’a appris dès tes premières secondes sur Terre. T’es fâchée, mais maintenant c’est contre tous. Stressée et anxieuse, tu restes paralysée sans pouvoir te détacher des cordes qui tiennent ton corps entier. La tornade laisse des traces dans ta tête, des dégâts partout, toi seule qui ne peux plus rien voir ni entendre. C’est envahissant, enh? Il faut que tu te sauves, que tu retrouves qui tu es, que tu ne te laisses pas emporter dans les vagues immenses. Pars, cours, égare-toi ailleurs, où tu ta respiration ne sera pas celle d’après un jogging de 10KM et où tes pensées t’appartiendront à nouveau.

alisa-anton-140238.jpg
Photo by Alisa Anton on Unsplash

Nid douillet

Le premier endroit qui t’accueillera à bras ouverts, où tu pourras trouver le réconfort dont tu as besoin. Celui qui sera chaud autant pour ton corps fragile que pour ton esprit qui frissonne. Il te rappellera les doux rêves des beaux jours, les nuits fraiches d’été et les matins qui commencent lentement. C’est apaisant, ces draps qui sentent la lavande et l’oreiller qui berce ta lourde tête. Ferme les yeux et apprécie chaque partie de ton corps qui est en apesanteur, déposée sur ton matelas, sur ton univers.

aaron-burden-391497.jpg
Photo by Aaron Burden on Unsplash

Des arbres, un sentier

Te sentir si petite que t’en oublies ta douleur. Tu vois tous ces arbres, ils ne sont pas devenus si grands en une journée. Laisse-toi du temps, apprécie chaque partie de toi qui grandit comme chaque branche qui pousse au fil des ans. Il y a tant de choses à regarder sur un sentier couvert de feuilles. Ce que tu entends estompe le feu qui brûle dans tes muscles, des sons calmes et relaxants. Tes pensées ne sont plus qu’une fine particule dans cette forêt où tout est beau et où le mal s’efface.

norwaydock
Photo by Jay Mantri

Sur le quai

Un poisson, une vague, le bruit de rien du tout. Si tu t’assois sur le quai, tu peux entendre le vent qui vogue sur l’eau. La beauté de cet endroit c’est qu’il te berce et même quand tu fermes les yeux, tu peux l’entendre, la mélodie. Immense et sans fin, regarder l’eau bleue à perte de vue, tranquille et agitée par la nature. Sentir les bourrasques atterrir sur ton visage et contempler un havre douillet, ça te fait oublier les ennuis lourds, tu respires.

T’échapper loin, ou pas trop, t’échapper pour oublier la laideur de tes démons, pour voir la vie et le beau que tout peut t’offrir, t’échapper, oui. Aller ailleurs, courir, attendre et regarder, un ailleurs qui panse ton coeur tout petit. Marcher longtemps, oui, jusqu’à te perdre et sentir que tout traine derrière toi pour enfin te sentir plus léger comme un drap au vent d’été.

Jessica xoxo

profil

 

6 réflexions sur “T’échapper pour te retrouver

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s