À ma meilleure amie d’une autre vie

Il y a 9 ans, on entrait bientôt en secondaire 5. Notre dernière année scolaire avant de passer aux choses sérieuses, dirait-on. C’est difficile pour moi de faire du sens de tout ce temps passé entre la fin de mon adolescence et le début de ma vie adulte. Ça semble encore si récent, mais si loin à la fois.

Avec cette réflexion, est venue celle de toi. Probablement parce qu’il y bientôt 10 ans, on laissait tomber une amitié de 10 longues années, celles de mon enfance et de la tienne. Il a y bientôt 10 ans, nos chemins ont vagué un peu plus loin jusqu’à ne plus se voir, ce qu’on redoutait de la chanson de Lorie.

Ma meilleure amie d’une autre vie, je pense à toi aujourd’hui et je me demande s’il t’arrive de penser à moi aussi, parfois. Je me demande aussi s’il t’arrive d’aller sur ma page Facebook pour savoir ce que je deviens, pour avoir de mes nouvelles sans vouloir me le demander, par pure curiosité. Je me demande si tu te dis « Wow, elle l’a réalisé son rêve, finalement! » ou encore « Elle l’a enfin rencontré son prince charmant, celui qu’elle a attendu tellement longtemps dans toutes les ambiguïtés des relations amoureuses adolescentes. ». Parce que moi, ça m’arrive de le faire, d’aller voir comment tu te portes, ce que la vie fait de bon pour toi sans jamais oser te le demander directement. Je ne le ferai jamais d’ailleurs, nous ne sommes plus là. Je n’en n’ai pas envie.

Nous vivons maintenant sur des planètes différentes. Tu sais, je ne me souviens plus vraiment de ce qui a mis court à notre histoire, mais je sais que c’était pour le mieux. De longues amitiés, c’est comme un couple. Et la nôtre ne pouvait plus durer pour différentes raisons. Et j’en suis heureuse, vraiment. Je n’ai pas changé et toi non plus, je crois. Avec l’âge, nous avons appris à nous connaitre nous-mêmes et nous nous sommes rendues compte que finalement, nous étions tellement différentes l’une de l’autre. Je l’ai toujours su, mais je crois qu’est venu un point où nos différences étaient plus fortes que l’amitié. Et c’est correct. Ça devait arriver. J’ai maintenant des amies formidables qui me ressemblent, que j’aime de tout mon coeur, des amies qui connaissent la « vraie » moi, celle qui s’est découverte il y a 10 ans, et qui apprécient chaque parcelle de ma personnalité. Et j’espère sincèrement que ces belles amitiés resteront pour la vie. Comme je l’espérais pour toi et moi. À quel point je sais maintenant que la vie nous réserve des coups de théâtre! Je sais aussi que c’est probablement la même chose pour toi; que tes amitiés sont plus vraies que jamais et qu’elles te rendent heureuse. Je te le souhaite.

Je tenais à te remercier pour ces 10 années d’amitié. Tu étais mon pilier pendant toutes ces années où je n’arrivais pas à me faire confiance. Tu croyais en tout ce que je faisais, me suivais dans toutes mes idées folles. La vie savait que j’avais besoin de toi à ce moment de ma vie. Tu sais, je me souviens encore de ton numéro de téléphone par coeur, celui que je composais chaque samedi matin pour te parler durant 3h même si on s’était vu la veille à l’école et qu’on allait jouer ensemble l’après-midi. Tu as toujours été à mes côtés lorsqu’on me voulait du mal, même lorsque c’est moi qui en faisais, maladroitement. Merci pour tout ça, sans borne. Merci de m’avoir écouté parler de mon premier amour pendant des heures (des mois!) et de m’avoir tendu ton épaule quelques semaines plus tard alors qu’il en avait finalement choisi une autre. Dans tous les moments marquants de ma vie, il a y toi quelque part, pas très loin. Ça ne s’oublie pas, une meilleure amie d’enfance.

À travers les années et les connaissances communes, je t’ai vu grandir et vieillir même si nous avions coupé tout contact. Je sais que ton rêve de rencontrer un homme qui prendrait soin de toi est maintenant réalisé, qu’une tragédie a assombri les beaux jours de ta famille et que bientôt, tu deviendras maman. Je suis loin de tout ça, la vie de famille et les fiançailles, moi! Tu me connais, la tête dans mes projets et mes rêves. Ma carapace a brisé il y a quelques années et m’a forcé à ralentir, à faire les choses autrement. À 26 ans, je ne sais toujours pas si j’aurai des enfants, mais je peux te dire fièrement que mon plus grand rêve s’est réalisé. Madame Jessica, oui oui! Ce n’est pas aussi rose que je l’avais imaginé, mais je ne crois pas que ma place se trouve ailleurs. Tu es celle qui en a entendu le plus parlé, c’est certain. L’enseignement prend beaucoup de place dans ma vie et j’en suis passionnée.

Je te souhaiterai toujours le meilleur, toute ma vie. Je souhaite, à tous les enfants que je peux croiser dans mon quotidien, une amie comme toi, aussi attentive et admirable. Peu importe le temps que ça peut durer, les souvenirs ne s’effacent pas. Et surtout, par-dessus tout, la richesse d’une amitié comme la nôtre, c’est pour l’infini.

Ta BFF d’une autre vie. xoxo

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s