Il y a 5 ans

29 septembre 2016

Il y a maintenant 5 ans, à cette date précise, je t’ai rencontré.

Je me rendais le soir à un party d’université avec des amies. Je me souviens que je répétais durant la journée que je me sentais stressée, comme avant un exposé oral ou un examen pour lequel je n’avais pas étudié. Je ressentais une nervosité qui ne voulait pas partir. J’étais loin de m’imaginer que j’allais rencontrer mon amoureux ce soir-là.

La soirée se passait à l’extérieur. La chaleur d’août ne partait pas. Après les danses en lignes, les photos de gang, les flirts avec les inconnus et quelques verres de vodka-canneberge, je me suis retrouvée à jouer au « beer pong » avec toi. Les accolades, les petites blagues et les sourires en coin nous façonnaient déjà.

À la fin de la soirée, alors que j’attendais un taxi pour retourner chez mon amie, tes lèvres ont trouvées les miennes sans trop de questions. Un mouvement instinctif. Nos mains savaient où se retrouver, comme si elles s’étaient déjà connues. Ma nervosité de la journée venait de prendre tout son sens. Jamais de ma vie je n’avais embrassé un inconnu. On se connaissait depuis à peine 5 heures, et pourtant! Le lendemain, on devait aller déjeuner avec la même gang d’amis. Personne n’est allé finalement sauf toi et moi. On a passé la journée ensemble à marcher dans la ville et à parler. Au moment où j’ai quitté ce jour-là, je ne savais pas que tu reviendrais me voir le lendemain, qu’on s’écrirait sans arrêt tous les jours qui suivraient. Je me souviens m’être dit que ça ne durerait pas, que c’était « ben trop beau pour être vrai c’t’histoire là! ». Je n’espérais par grand chose de cette rencontre, peut-être de peur d’être brisée. Je ne m’emballais pas parce que ces choses-là arrivent rarement dans la vraie vie. À quel point je me trompais.


Il y a 5 ans, le 29 septembre, j’aurais jamais pu deviner que j’allais te rencontrer, que t’allais changer ma vie après une partie de « beer pong ». J’aurais jamais pu deviner que j’allais connaitre la personne qui me dit encore « je t’aime » tous les jours. Je ne l’aurais pas deviné, mais en y repensant, mon corps et mon coeur savaient qu’ils allaient vivre quelque chose de plus qu’un flirt cette soirée-là. Tu n’y crois pas, c’est trop spirituel tu diras, mais on n’invente pas ce feeling-là, celui qui m’a traversé le corps toute la journée du 29 septembre 2016.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s